BOLA-Montpellier Solidarité Burkina

Le banco

Le Banco La terre est un matériau disponible et accessible partout sur la planète. L’habitat en terre est pour cette raison le plus répandu dans le monde, notamment dans les pays pauvres.

Economique, ne nécessitant pas de transformation, simple d’emploi, adapté aux régions chaudes, la terre est à la portée de tous. En outre, elle apporte un confort thermique et hygrométrique tout à fait adapté aux régions chaudes.

Le “banco” est la technique la plus communément utilisée au Burkina Faso : simples briques de terre séchées, elles servent à l’édification de tous les bâtiments, greniers à mil, habitation, école, etc…

Moins résistante et plus longue à réaliser que les briques « modernes », la brique moulée est principalement constituée de sables d'argiles et d'eau. Ses caractéristiques peuvent être modifiées en y ajoutant différents éléments comme de la paille, des copeaux de bois, de la bouse de vache, de la chaux, du beurre de Karité.

La terre est rarement utilisée seule mais est souvent mélangée à des végétaux (paille) : ceux-ci assurent d'une part la cohésion du matériau (notamment lorsqu'il y a un fort pourcentage d'argile dans la terre et que le séchage induit un retrait) et d'autre part, ajoutent à l'isolation des maisons. Il s'agit de terre crue, foulée avec de l'eau, façonnée à la main ou moulée puis séchée à l'air libre. Elle permet une rapidité d'exécution.

Dans les bas-fonds, zone humide, on rencontre souvent un ou plusieurs hommes occupés à fabriquer ces briques qui seront ensuite utilisées par les maçons pour édifier les constructions.